vendredi 8 novembre 2019

Le son et la musique : des alliés pour votre bien-être



Les thérapies utilisant le son que ce soit par la voix, les bols tibétains ou en cristal, les diapasons thérapeutiques, les tambours ou d’autres instruments de musique sont de plus en plus nombreuses.

Qu’il soit émis par la voix ou par un instrument, le son influence non seulement nos émotions et par là même nos comportements mais il agit également sur la matière. De nombreuses expériences ont été faites utilisant des sons très aigus pour briser des verres en cristal. 

Le son a donc une action au niveau du corps, de l’esprit et de l’âme.


Le son est vibration

Tout ce qui existe dans l’univers émet une vibration. Tout comme un instrument de musique, notre corps parfois se désaccorde et la maladie peut s’installer. Les soins par le son utilisent la capacité d’une vibration harmonieuse à transformer les vibrations « désaccordées » que nous émettons lorsque nous sommes stressés, dépressifs ou malades.




La guérison par le son

Depuis la nuit des temps le son est utilisé pour la guérison.

·     Dans la pratique des soins esséniens, le son est considéré comme l’un des éléments essentiels pour les réajustements énergétiques.

·     L’Ayurveda, la médecine traditionnelle indienne, utilise les mantras notamment durant la préparation des potions pour leur conférer une efficacité optimale.

·     La médecine traditionnelle chinoise a attribué un son spécifique pour chaque organe. Le praticien émet ce son au-dessus de l’organe pour rétablir une bonne circulation énergétique dans toute la zone.

·     Les shamans, notamment de la tradition amérindienne utilisent des chants propices au rétablissement de la santé physique ou psychique de ceux qui viennent les consulter.

·     Le Dalaï-Lama a conçu un CD de mantras de guérison.

·     De nombreux thérapeutes énergéticiens utilisent des bols tibétains ou en cristal, ainsi que différents instruments pour rééquilibrer les vibrations du corps.

·     Les diapasons thérapeutiques sont également fréquemment utilisés dans ce même but. Eileen McKusick mène depuis une vingtaine d’année des recherches très intéressantes sur l’utilisation des diapasons thérapeutiques dans le champ énergétique autour du corps.

Lorsqu’elle arrive dans une zone de trauma les diapasons émettent un son qui reflète l’émotion figée au moment du trauma. La différence de son est audible et petit à petit la distorsion du son change au fur et à mesure que la fréquence vibratoire dans l’enveloppe énergétique se transforme.

Malheureusement, à ma connaissance son livre « Tuning the Human Biofield » n’a pas été traduit en français. Mais si le sujet vous intéresse et si vous maîtrisez la langue anglaise je vous conseille sa lecture et/ou de regarder ses vidéos sur YouTube. 





Les bienfaits de la musique

On sait bien que l’enfant bercé par le chant de sa mère s’apaise tandis que les militaires, au rythme d’une musique à deux temps, avancent d’un pas cadencé, préparés à agir aux ordres et à partir au combat.

En agissant sur nos neurones et nos comportements, la musique (et la voix) apaise, dynamise ou génère la discorde.

Cela a été démontré de façon très visuelle par le Dr Masaru EMOTO dans son livre « les messages de l’eau » qui nous montre des photos incroyables de cristaux d’eau gelée dont la forme et même la couleur diffèrent selon le type de musique et de mots à laquelle l’eau a été exposée.

Ce n’est pas par hasard que des musiques soigneusement sélectionnées accompagnent les séances de massages, de relaxation, de méditation guidée etc.

Ce qui est intéressant c’est que la musique a une influence non seulement sur nous les humains mais également sur les animaux et les plantes.

En jouant de la musique classique à des plantes, on a pu observer une pousse plus favorable, alors que des musiques déstructurées retardaient considérablement leur croissance. On a également découvert qu’une vache laitière produisait un de meilleure qualité si elle entend du Bach ou du Mozart !

La musique exprime des émotions et génère des humeurs. Elle peut également toucher notre âme. C’est un langage universel qui s’élève au-delà des différences culturelles, linguistiques, raciales, sociale ou autres.

La preuve en est que des enregistrements de musique classique, de jazz, de rock and de musique folklorique étaient présents à bord de la sonde Voyager 1 afin que, si la sonde entrait en contact avec d’autres formes de vie dans la galaxie, ces êtres pourraient acquérir une idée de l’humanité grâce à la musique.


Heavy Metal

Mozart


La musique nous affecte sur différents plans.


1.  Sa Vibration

Comme nous l’avons vu précédemment, l’univers et tout ce qui le compose est un immense champ de vibration. De la même façon vos pensées et vos paroles sont également des vibrations que vous émettez dans le champ. Tous les objets, pensées et émotions vibrent à des fréquences différentes qui peuvent soit créer de l’harmonie ou de la dissonance. Il en est de même pour la musique.

La musique que vous écoutez peut donc aider à créer des vibrations harmonisantes et agréables ou des vibrations chaotiques et désorganisées.

Les vibrations cohérentes et harmonieuses favorisent la guérison, l’équilibre et la paix dans l’esprit et dans le corps.

De la même manière, une musique forte, dure ou discordante peut entraîner un déséquilibre physique ainsi que des turbulences mentales.

En utilisant des morceaux de musique ou des mélodies spécifiques, la cohérence vibratoire peut être renforcée, facilitant la guérison et aidant à calmer l'esprit.

Pratique :

·     Choisissez consciemment la musique que vous écoutez en fonction de sa qualité vibratoire. Préférez des musiques apaisantes pour vous aider à calmer votre esprit et à équilibrer votre corps. Évitez les morceaux durs ou discordants, surtout lorsque vous êtes fatigué ou malade.

·     Expérimentez avec les carillons de méditation ou les bols chantants tibétains et laisser résonner les sons à l’intérieur de vous.

·     Si vous en avez la possibilité,  offrez vous une séance d’harmonisation énergétique avec les diapasons thérapeutiques ou les bols de cristal. Vous constaterez leur effet profondément relaxant et harmonisant au niveau physique, mental et émotionnel.  



2.  Son rythme

Tout ce qui est vivant a un rythme qui lui est propre. Il y a bien sûr le rythme des battements de votre cœur, celui de votre respiration, celui des vagues mais également les rythmes plus subtils des saisons, du jour et de la nuit ainsi que celui de notre horloge interne.

Pour notre santé et notre bien-être il est important d’être en accord avec les rythmes de la nature dont nous sommes issus, ce que nous avons souvent tendance à oublier.

La musique est un moyen de renforcer notre connexion à ces rythmes. Ce n’est pas par hasard que les traditions chamaniques de tout pays ponctuent leur cérémonie de chants et de danse au rythme des tambours et autres instruments pour synchroniser les participants aux rythmes de la nature et de l’univers. Cette reconnexion au rythme de la terre nous impacte profondément, calmant nos pensées et nous ramenant dans l’instant présent, conscient de ce lien avec tout ce qui est vivant.

Pratique :

·     Ecoutez un enregistrement de chants ou de tambours chamaniques. Ressentez les pulsations et les sensations que cela provoquent dans votre corps.  

·     Si vous en avez l’occasion, participez à un cercle de tambours et laissez vous vivre l’expérience. Ressentez le battement de votre tambour qui vibre à l’unisson avec tous les autres.




3.  Les souvenirs qui y sont associés

La musique a la capacité (comme les odeurs) de s’ancrer dans notre mémoire en l’associant à des expériences personnelles. Vous pouvez probablement penser à un morceau de musique ou une chanson de votre passé et vous replonger dans un souvenir en revivant toute la palette sensorielle et émotionnelle. Ainsi les tubes des étés passés évoquent pour de nombreuses personnes les flirts sur la plage ou tout simplement des images de vacances.

La musique étant souvent le «bruit de fond» de nombreuses activités, elle est ancrée dans le temps, le lieu et l'expérience au cours desquels elle a été entendue. Si vous réécoutez les chansons préférées de votre adolescence, il est fort probable que toutes sortes de souvenirs en lien avec cette période vous reviennent.

De la même manière, des morceaux de musique classiques ou traditionnels plus anciens peuvent vous faire prendre conscience du passé de lhumanité en vous mettant en lien avec la conscience collective. De la même manière que les mythes sont des histoires enfouies dans l'inconscient collectif et donc partagées par tous, la musique est la bande originale du passé de lhumanité.




Pratique:

·     Ecoutez des sélections de musique ayant des associations très agréables avec votre histoire personnelle. Laissez ces souvenirs, images et sentiments vous envahir, sachant qu'ils ont été stockés dans la musique, à la manière d'une capsule temporelle personnalisée.

·     La prochaine fois que vous attendez avec impatience un événement important (par exemple un voyage dont vous rêviez depuis des années), prenez le temps de préparer une liste de lecture à l'avance. Essayez de choisir des morceaux de musique nouveaux ou inédits qui n’ont pas d’association mentale ou émotionnelle. Puis lorsque vous vivez cet évènement, essayez d’écouter cette liste de lecture aussi souvent que possible.

Quelques semaines après cet événement ré-écouter cette liste musicale en étant conscient des sentiments, des images et des associations déclenchés par la musique.

·     Passez 5 à 10 minutes en méditation silencieuse. Ensuite, écoutez un morceau de musique classique ou traditionnelle datant de 200 ans ou plus. Permettez à votre esprit d'être rempli d'images de cette période; imaginez ce que la vie aurait été quand cette musique était populaire. Entrez dans l'esprit du compositeur et essayez de ressentir ce qu'il essayait de dire à travers la musique. Reconnaissez que cette musique est un lien avec le passé vivant porté dans la conscience collective.


J’espère que cet article vous donnera envie d’utiliser  les sons et la musique en conscience. Amusez-vous dans cette exploration sonore !

jeudi 7 novembre 2019

L’importance de sortir du piège du perfectionnisme





Le perfectionnisme est un fléau bien souvent méconnu.

Il est une des causes de la procrastination et incite à l’insatisfaction, à un stress insidieux et continu et à une mauvaise estime de soi (et cette liste est loin d’être exhaustive).

Il peut s’exprimer plus particulièrement dans un domaine spécifique ou s’immiscer dans plusieurs ou même tous les aspects de votre vie.

Etre heureux et profitez pleinement de la vie dans ces conditions devient alors impossible.


Comment repérez si le perfectionnisme empoisonne votre vie ?

·      Lorsque vous êtes sous le joug du perfectionnisme vous mettez la barre beaucoup trop haute que ce soit pour vous ou pour les autres, sans étape intermédiaire.

C’est le « tout ou rien » qui ne laisse pas la place aux nuances et à l’avancée pas à pas puisque la seule chose qui compte c’est d’atteindre cet idéal qui est de l’ordre du fantasme et donc inaccessible.

C’est un peu comme si vous vouliez battre le record de saut à la perche …. sans perche !

·      Le perfectionne s’accompagne souvent d’une grande importance donnée au regard et à l’opinion de l’autre.

Dans de nombreux cas, dans l’enfance la petite fille ou le petit garçon a eu l’impression que l’amour et la reconnaissance parentale ne pouvaient s’obtenir qu’en devenir le fils ou la fille parfaite qui comblerait ses parents.

·      Dans la relation à soi les « je ne suis pas assez bien,  je suis trop ceci, pas assez cela » foisonnent et vous ne vous acceptez pas comme vous êtes.

Le lien avec la procrastination est ici très net puisque que vous avez la croyance que vous devez attendre d’être suffisamment capable, expert, acceptable etc… pour avancer vers votre objectif.

·      Dans la relation à l’autre l’harmonie règne rarement puisque l’autre, lui aussi, devrait être à la hauteur de votre fantasme de ce que devrait être une relation. Cela engendre de grande difficulté et sentiment de manque dans la vie familiale, amicale et amoureuse.

Cela me fait penser à un téléfilm que j’ai vu il y a quelques années où l’héroïne, une femme célibataire, ayant une carrière brillante, s’étonnait de ne pas trouver un homme qui lui convienne pour construire un couple et fonder une famille.

Elle avait une idée très claire sur l’homme « parfait » et avait même pris la peine d’écrire une très longue liste énumérant les qualités requises et de ce qui était totalement inacceptable pour elle.  Sa sœur voyant cette liste s’exclama très justement : mais voilà exactement la raison pourquoi tu n’arrives pas à construire une relation, au lieu de faire des listes, écoutes ton cœur !

·      Le perfectionnisme peut également jouer dans tous les autres domaines de votre vie. Vous vous sentez alors toujours insatisfait dans votre profession, dans votre maison ou appartement, dans votre ville ou votre  pays car tous les critères de perfection ne sont pas au rendez-vous.

Cela vous empêche d’apprécier et d’accueillir tous les aspects positifs et gratifiants dans votre vie. Il y a souvent une projection (ou un fantasme) vous faisant dire je ne pourrais être heureux(se), m’épanouir que quand …ou si….






Alors comment s’en sortir ?

Faîtes simplement de votre mieux.

Imaginez que vous êtes totalement et complètement acceptable et aimable tel que vous êtes, vous vous sentiriez comment ?

Prenez conscience de ce que vous voulez vraiment, de ce qui est important pour vous si vous étiez libre de rechercher l’approbation ou l’admiration des autres ?

Et si vous choisissiez un processus d’évolution au lieu d’une recherche de perfection ?

La vie sur terre est un chemin qui se parcourt pas à pas. Le voyage peut tout à fait être jalonné d’objectifs à atteindre et de rêves à réaliser sans que cela soit source de tensions et de stress lorsque notre seule décision est de faire de notre mieux dans l’instant présent. Demain est un autre jour.

Tout cela est à votre portée et ne dépend que de vous mais n’attendez pas que tout soit comme vous pensez que les choses doivent être pour savourer la vie.

Le perfectionnisme porte à chercher une perfection imaginaire et si je reprends l’image du voyageur. Si son but est d’arriver de toucher du doigt la ligne d’horizon, il sera toujours déçu. Il n’aura pas pu apprécié et ouvrir son cœur aux expériences et découvertes qui ont jalonné son chemin.

S’ouvrir à l’idée puis au sentiment que la perfection est là sous nos yeux même si elle ne correspond pas à l’idée qu’on s’en fait est une clé fondamentale vers la sérénité.

Si vous prenez conscience que votre perfectionnisme vous bloque vous serez probablement intéressé par mon programme d’accompagnement pour sortir de la procrastination.